Emblème du Causse, la cardabelle,
également baptisée cardoule
 fut choisie pour être celle de
  l'Union du Sauveterre !  

Union du Sauveterre

Le Causse de Sauveterre

Emblème du Causse, la cardabelle,
également baptisée cardoule
 fut choisie pour être celle de
  l'Union du Sauveterre !


Géographie du Sauveterre

La Lozère en France, au nord du Languedoc-RoussillonLe Causse de Sauveterre déborde largement sur l'Aveyron, toujours entre Tarn et Lot



Au sud du Massif Central, les « Causses » forment une grande région naturelle très particulière.
Le Causse de Sauveterre est un de ces plus vastes plateaux calcaires situés à cheval sur les départements de la Lozère et de l'Aveyron.




Sauveterre
Le terme « Sauveterre » signifie « terre sauve ». Le causse était une sauveté créée par le monastère de Sainte-Enimie, par conséquent exempt de toute emprise seigneuriale. En effet en 951, l'évêque de Mende donna cette terre en fief libre au monastère de Sainte-Enimie.

D'une superficie d'environ 55 000 ha, le Causse de Sauveterre est le deuxième des quatre grands causses par sa superficie, après le Causse du Larzac...




Le Causse de Sauveterre est entouré au nord par la vallée du Lot, profonde de 200 à 300 mètres et au sud par les célèbres Gorges du Tarn qu'il domine de 400 mètres. Depuis l'est, il s'étend du col de Montmirat et de la vallée du Bramont jusqu'au delà du Massegros, à l'ouest, se prolongeant ensuite en Aveyron par le petit causse du Massegros jusqu'au col d'Engairesque (appelé également Causse de Séverac).

Pour en savoir plus à propos de Géologie :
Les Causses se sont formés durant l'ère secondaire, à la période jurassique.
À l'ère secondaire, la région actuellement occupée par les causses ne formait au sud du Massif-Central qu'une vaste mer occupant le « Golfe des Causses ».
En se retirant au bout de 70 millions d'années, la mer laisse des dépôts ou sédiments, calcaires et marnes et de nombreux fossiles, surtout de coquillages.
À l'ère tertiaire, le plissement alpin a soulevé la table calcaire et les mouvements tectoniques fendillèrent le plateau calcaire d'un grand nombre de fissures et de failles qui sont à la base du relief actuel.
Plus tard, les ruissellements des ères tertiaire et quaternaire, le gel et le vent rongèrent les plateaux, approfondissant les vallées, sculptant les rochers, formant des arches, des piliers, creusant des avens et des grottes.


C’est un climat de montagne, frais en raison de son altitude (770 à 1100 m) et pluvieux, si l’on regarde la quantité d’eau déversée par an, (997MM/an/30ans au Massegros [moyenne annuelle française=873]), mais ensoleillé au regard du nombre de jours, comme il convient à un climat d’influence méditerranéenne. S’agissant d’un pays calcaire, l’eau s’infiltre, creuse des fissures, des avens et ne s'attarde pas, ce qui n’est pas sans conséquence non seulement pour la flore et la faune mais aussi pour les hommes.

Haut de la Page
Partager sur Google+
Partager sur Twitter
Partager sur Facebook
® geographie maj : 29.08.2006 19h55
Mentions Légales - Partenaires
© Cardoule Création